Circuit de Saint-Jacques de Compostelle

En voiture,  pour trois jours de découvertes de quelques  merveilles classées  Unesco  au titre des  chemins de Saint Jacques de Compostelle,  sur la Voie de Vézelay dite aussi Via Lemovicensis.

La Nouvelle-Aquitaine est traversée par différents chemins qui conduisent vers Saint Jacques de Compostelle. C’est autant d’occasions de découvertes architecturales militaires et religieuses, culinaires, et artisanales.

Crozant -Limoges

Crozant - sortie 19 de l’A20 en provenance de Paris puis D913 et D72 puis continuation sur Bénévent l’abbaye, « petite cité de caractère »

Maisons colorées, autour de l’abbatiale, XIème et XIIème siècles, typique de l'art roman limousin : clocher porche massif, portail d'entrée polylobé et  lanterne octogonale sur la croisée du transept. Bénévent est aussi renommée pour sa fabrique de bardeaux de châtaigniers, une des seules en Europe à travailler dans les règles de l'art et qui met son savoir-faire au service des monuments historiques. C’est aussi l’occasion  d’une visite au Scénovision, pour découvrir la vie de Marion, une paysanne creusoise et de Paul Pelissier,  apothicaire distillateur et de René, le pèlerin.

Spécialité :  la liqueur de Bénèventine.

http://www.inspirez-vos-vacances-en-creuse.fr/

Saint Léonard de Noblat : via D914 et D19

Cité médiévale blottie autour de sa collégiale romane du plus pur style roman limousin :  voussures de l’entrée, surnommées boudins limousins,  clocher à 4 étages sur base carré, terminé par un plan octogonal surmonté d’une flèche.. Saint Léonard, patron des prisonniers et libérateur, des chaînes à l’intérieur de la collégiale le rappelle ainsi que la fête annuelle de la Quintaine, mi novembre..

Spécialités: le massepain, sans doute amené d’Italie par des pèlerins et le pruneau.

http://www.otsi-noblat.fr/

Limoges via D941

Etape incontournable de la voie de Vézelay, Limoges, ville d’art et d’histoire propose  au musée des Beaux Arts (BAL) une magnifique collection d’émaux champlevés du moyen âge et une des 10 plus belles collections au monde d’émaux peints de la Renaissance. Au Moyen Age, l’abbaye de Saint Martial, Saint Patron limousin exporte dans toute la chrétienté châsses, reliquaires, encensoirs en émail. Cependant Limoges est également célèbre pour sa porcelaine. Son musée Adrien Dubouché,  ateliers et boutiques en témoignent.

http://www.limoges-tourisme.com/

Chalus-Sainte Foy la Grande

Chalus via la N21

C’est au siège de Chalus que Richard Cœur de Lion trouva la mort. Désormais, une route touristique partant de Chalus allant jusqu’à la Rochefoucauld porte son nom. Chalus, au cœur du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin est le point de départ pour la découverte du châtaignier,  de la forêt au fruit en passant par l’artisanat vannerie, mobilier, clôture etc…

http://www.tourismemontsdechalus.fr/

Périgueux

Au cœur du quartier historique trône la cathédrale Saint Front,  sur un plan de croix grecque surmonté de coupoles d’origine byzantines. Autour de nombreuses petites rues aux hôtels particuliers Rennaissance, finement sculptés mais Périgueux se distingue également par ses marchés au gras de décembre à fin mars les mercredis et samedis matins.

http://www.tourisme-perigueux.fr/

Sainte Foy la Grande via A 89 ou N21

Bastide  d'origine française,  fondée en 1255 par Alphonse de Poitiers, frère de Saint Louis, Sainte-Foy-la-Grande est bâtie au bord de la Dordogne. Elle s’est enrichie par le commerce du vin et présente un patrimoine architectural exceptionnel : couverts, demeures à colombages des XVème et XVIème siècles, place centrale à arcades…

http://www.tourisme-dordogne-paysfoyen.com/

Bazas – Saint Jean Pied de Port

Bazas via D12

Bazas est une cité accueillante, avec sa cathédrale Saint Jean Baptiste, la place de la cathédrale avec la Maison de l’astronome, les remparts avec la porte du Gisquet, la poterne de la brèche etc…

Spécialité : la viande de race bazadaise, prendre  le temps de savourer un pâté bazadais et une daube de bœuf bazadais.

http://www.tourisme-bazadais.com/

Mont de Marsan via A65

Capitale des Landes Mont de Marsan vaut le détour avec son donjon Lacataye, ses maisons romanes et ses musées.

Spécialités : le pastis landais (non ce n’est pas une boisson mais une brioche au sucre, parfumée à la fleur d’oranger), la tourtière landaise (feuilleté aux pommes parfumé à l’Armagnac), les volailles, le bœuf de chalosse…

https://www.visitmontdemarsan.fr/

Sauveterre de Béarn via D933

Village fortifié face aux Pyrénées, Sauveterre, aux confins des anciennes provinces du Béarn, de la Navarre et de l’Aquitaine conserve de son passé médiéval beaucoup de charme :  église Saint André, pont de la légende dominant le gave d’Oloron, tour Monréal…

Saint Palais-Ostabat-Asme

A Saint Palais halte à l’espace chemins bideak dans l’ancien couvent des franciscains, lieu culturel et de rencontres. Spécialité :  atelier de tissage basque ona tiss

Ostaba-Asme :  stèle implantée en 1964 au carrefour de Gibraltar signale le point de rencontres des chemins de Tours, de Vézelay et du Puy en Velay. La chapelle romane de Soyarza est quand à elle un lieu de dévotion des pèlerins.

https://www.saintpalais-tourisme.com/

Saint Jean Pied de Port

Plus beau village de France, cette cité médiévale basque est la dernière étape du chemin de Saint Jacques avant le passage des Pyrénées.  La citadelle Vauban , la prison des évêques, la porte Saint Jacques sont incontournables.

Spécialités : vins AOC d’Iroulégui. Makhilas Harispuru, espadrilles Don Quichosse.

http://www.saintjeanpieddeport-paysbasque-tourisme.com