Femer, le comptoir des peaux marines

A la Teste de Buch sur le bassin d’Arcachon, un duo mère-fille, très complice, a lancé un tannage écologique de peaux de poissons destinées à la maroquinerie, la chaussure, la décoration ou la mode.

Femer - le comptoir des peaux marines

Marielle est une dynamique trentenaire, chef d’entreprise en Nouvelle-Aquitaine. Après de brillantes études, couronnée de deux masters un de droit de l’environnement et un de gestion du littoral et de la mer, elle peine à trouver un travail épanouissant.

C’est alors que Monique, sa maman lui parle d’un défilé de mode en Laponie où les mannequins étaient vêtues de modèles en peaux de poissons. La mère et la fille, très liées ensemble et à la mer, cogitent, entament des recherches et se forment. En 2013, « Femer » est finalement lancé.

Femer - les peaux marines

Tout commence par la récupération des peaux, fournies par les poissonneries après avoir levé les filets. Au lieu de finir à la poubelle, Marielle leur donne une « 2ème vie ». Tous les poissons d’eau douce ou de mer sont utilisables sauf le merlu qui a la peau trop fine. Chaque peau est bien entendue différente, avec un grain unique et nécessite donc un traitement particulier. Marielle privilégie les peaux de poissons pêchés localement comme le bar, l’esturgeon, la sole…

Tout le travail s’effectue manuellement et aucun produit chimique n’est utilisé. Avec l’aide de sa maman, elles ont mis au point un tannage végétal à base d’écorce de mimosa trouvé sur la dune du Pyla voisine et utilisent des pigments naturels produits en France pour la coloration des peaux. Au total, il faut compter un mois pour le tannage, séchage, assouplissement, coloration d’une peau y compris la touche finale comme des paillettes d’or sur certaines peaux.

Ainsi travaillée, la peau est sans odeur, résistante y compris à l’eau et hypoallergénique. Les peaux sont vendues sur internet mais Marielle ne s’arrête pas là. Elle a noué des partenariats avec des entreprises qui transforment ses peaux : maroquinerie, chaussures…

Femer - collection

Comme, vous l’avez compris je suis fan du « made in NA ». Alors, vous ne serez pas étonnés, si je vous dis que j’adore la pylataise bébé de Paskap fabriquées à Labrit, dans les Landes, super cadeau de naissance. Quant à moi, je craque pour la pylataise en cuir de saumon et d’ovin carbone/argent, chic et plus originale que la tropézienne :_)

En tous les cas, bravo à ce sympathique duo mère-fille plein de ressources et on attend avec impatience des « peaux Femer » habiller des mannequins de la fashion week !

Information : www.femer.fr

ARTICLES
ASSOCIÉS 

Elle sait où trouver le meilleur cheese-cake et où chiner de nouveaux meubles. Pauline Masgnaux, auteure d’"Aimer...

Suivez-moi, je vous emmène faire un tour au marché. Proximité, choix, diversité des produits, à découvrir dans nos...

En ovalie, il y a le jeu sur le terrain et aussi le dressing-code dans les tribunes! Entre les boutiques de vêtements...

De Sacha Guitry à Coco Chanel en passant par Pablo Picasso, toute la société en vue des Années Folles a fréquenté...

Voilà 80 ans qu’ils font des chaussettes. Aymeric et Alexandra Broussaud ont repris une affaire qui se transmet de...

Ensoleillée, dynamique et chaleureuse, La Rochelle est une ville tournée vers l’océan. Le temps d’une escale je...

ARTICLES
ASSOCIÉS 

Elle sait où trouver le meilleur cheese-cake et où chiner de nouveaux meubles. Pauline Masgnaux, auteure d’"Aimer...

Suivez-moi, je vous emmène faire un tour au marché. Proximité, choix, diversité des produits, à découvrir dans nos...

En ovalie, il y a le jeu sur le terrain et aussi le dressing-code dans les tribunes! Entre les boutiques de vêtements...

De Sacha Guitry à Coco Chanel en passant par Pablo Picasso, toute la société en vue des Années Folles a fréquenté...

Voilà 80 ans qu’ils font des chaussettes. Aymeric et Alexandra Broussaud ont repris une affaire qui se transmet de...

Ensoleillée, dynamique et chaleureuse, La Rochelle est une ville tournée vers l’océan. Le temps d’une escale je...