Amphithéâtre Saintes

Sur les traces des gladiateurs

Sacrée capitale de l’Aquitaine par les Romains, Saintes continue de rendre grâce à l’époque antique avec ses mythiques arènes. Une traversée dans le temps au fil des rues.

Saintes, cité ancienne située sur les bords du fleuve Charente regorge de traces du passé et se découvre le nez au vent et les yeux bien ouverts. Ici, nature et culture se mêlent avec aisance.
Si on veut respecter la chronologie, la visite des arènes s’impose dès votre arrivée. Dans l’Antiquité, les Romains ont consacré Saintes comme la capitale de la province Aquitania, sur la Via Aggripa qui allait de Lyon à l’Atlantique. La ville a construit sa richesse en exportant par son fleuve, la Charente, une foule de denrées.

3hbl8 arenes et bois largeur HeleneLagardère-800

À deux pas du centre-ville, au cœur d’un vallon boisé, les arènes impressionnent par leurs ruines grandioses (126 mètres de long et 102 mètres de large). On se promène parmi les gradins en empruntant des escaliers millénaires et en circulant dans les couloirs voûtés qui menaient autrefois les gladiateurs au combat. Les lieux sont puissants et la vue sur le reste de la ville, avec la silhouette de l’église Sainte-Eutrope en fond, vaut le détour.
Un chemin pédestre charmant remonte dans le centre et conduit à l’église romane Sainte-Eutrope (classée à l’UNESCO) dont la crypte souterraine abrite une sculpture monumentale inspirée des modèles antiques.

Trois pas de plus pour découvrir l’Abbaye aux Dames et le portail de l’église abbatiale. Sans oublier le carrousel musical, invention ludique et captivante.

Au fil de l’eau

Bernard Palissy III ©Jean François Weill-800

On rejoint ensuite des ruelles blanches pour descendre vers le fleuve. L’arc de Germanicus, en bordure de Charente, commémore l’achèvement de la grande route qui traversait la Gaule. C’est là que patiente la gabarre de la Ville de Saintes qui embarque les promeneurs pour une croisière paisible sur la Charente. Le capitaine connaît l’histoire du fleuve sur le bout des doigts et raconte avec une foule d’anecdotes la vie d’autrefois. Le paysage déroule : l’embarcation longe des prairies humides où paissent des vaches au gré des trouées dans les bosquets de saules pleureurs, des maisons bourgeoises succèdent à des demeures plus modestes. Avec de la chance, on peut apercevoir des foulques (espèce d’oiseaux adaptée à la vie aquatique) et des poules d’eau, des aigrettes pêcher ou des tortues se chauffer au soleil.

On revient sur terre et on pénètre dans le musée de l’Echevinage. Installé dans l’ancien Hôtel de Ville, le lieu retient le regard de par son architecture et son grand portail datant du XVIIIe siècle. Cette impressionnante entrée donne sur une petite cour pavée, agrémentée d’un minuscule jardin. A l’intérieur, le musée abrite tableaux et sculptures du XVe au XXe siècle et une collection de porcelaines de Sèvres.
On tombe en arrêt devant « L’Allégorie de la terre » de Brueghel, d’une incroyable finesse. Il y aussi une belle collection des peintres paysagistes qui ont suivi Courbet lorsqu’il a séjourné à Saintes. On peut venir admirer ces œuvres en famille car le musée propose des livrets pour les enfants et des bornes interactives.

Carnet d’adresses

A faire

Office de tourisme de Saintes

Ouvert en hiver du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h. Place Bassompierre. Tél. 05 46 74 23 82. www.saintes-tourisme.fr

Gabare de la Ville de Saintes

Plusieurs formules de croisières sont possibles, en jouant en famille ou axées sur l’histoire des gabarriers. Horaires suivant les jours. Réservations et informations avec l’office de tourisme. A partir de 5,50 € pour les moins de 12 ans. Gratuit pour les moins de 3 ans.

Musée de l’Echevinage

Horaires variables. Fermeture de tous les sites le lundi et 1er mai, 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier. Entrée 3 €, gratuit pour les moins de 18 ans. Pour les enfants, livret à disposition. Sur le site Internet www.alienor.org il est aussi possible de voir des expositions virtuelles et certaines œuvres.
29 ter, rue Alsace-Lorraine. Tél. 05 46 93 52 39.

Amphithéâtre de Saintes

Le lieu dispose d’une boutique où l’on retrouve une sélection pointue de livres pour adultes et enfants, jeux et figurines. Un salon de thé est aussi accessible. Actuellement ouvert du lundi au dimanche de 10h à 19h. 20 rue Lacurie. Tél. 05 46 97 73 85. Visite : 4 €, gratuit pour les moins de18 ans. Audio guide : 2 €. www.ville-saintes.fr

Où manger

Restaurant Clos des Cours

Une cuisine fraîche à base de produits locaux revisités avec des épices du monde entier. Menu du jour à 18 €. 2 place du Théâtre. Tél. 05 46 74 62 62. www.closdescours.com

Où dormir

Les Chambres de l’Abbaye

33 chambres simples ou doubles dans les anciennes cellules des nonnes. A partir de 48 €. L’Abbaye aux Dames se visite tous les jours. 11 place de l’Abbaye. Tél. 05 46 97 48 33
www.abbayeauxdames.org

Saintes 

POUR ALLER
PLUS LOIN 

Fondée par les Romains sur les bords de la Charente, Saintes était la capitale de l'Aquitaine au 1er siècle et fut...

Vous séjournez dans le vignoble du Cognac, du fleuve Charente à la Haute Saintonge et vous être à la recherche...

La Charente, fleuve des plus paisibles, traverse Angoulême, Cognac et Saintes. Depuis sa source sur les contreforts...

Sacrée capitale de l’Aquitaine par les Romains, Saintes continue de rendre grâce à l’époque antique avec ses...

Envie d’un grand bol d’air ? Ci-dessous, un avant-goût de quelques parcours 100% nature, à retrouver parmi...

On a tous en nous cette nostalgie des années 50 : couleurs gaies, formica, rotin... Une certaine idée de la...

POUR ALLER
PLUS LOIN 

Fondée par les Romains sur les bords de la Charente, Saintes était la capitale de l'Aquitaine au 1er siècle et fut...

Vous séjournez dans le vignoble du Cognac, du fleuve Charente à la Haute Saintonge et vous être à la recherche...

La Charente, fleuve des plus paisibles, traverse Angoulême, Cognac et Saintes. Depuis sa source sur les contreforts...

Sacrée capitale de l’Aquitaine par les Romains, Saintes continue de rendre grâce à l’époque antique avec ses...

Envie d’un grand bol d’air ? Ci-dessous, un avant-goût de quelques parcours 100% nature, à retrouver parmi...

On a tous en nous cette nostalgie des années 50 : couleurs gaies, formica, rotin... Une certaine idée de la...