Les plus beaux villages de France en Nouvelle-Aquitaine

Le label « Plus Beaux Villages de France » récompense des villages aux charmes multiples à ne louper sous aucun prétexte ! Mais ils sont bien plus nombreux à mériter votre attention. Label ou pas, ils sont beaux !             

roque-gageac©Alban-Gilbert-CRTA

Centres de vie édifiés siècle après siècle, nos villages vous racontent, chacun à leur manière, un peu de l’histoire, du caractère et du quotidien de la région.

Un patrimoine aussi riche que connu

Car il n’est pas si loin le temps des carrioles à cheval traversant le bourg, ou celui des gabarres chargées de denrées, accostées au port en bas du village ! Dans les bastides du Sud-Ouest, suivez les traces de la Guerre de Cent-ans, entendez cliqueter les épées des illustres mousquetaires dans leurs villages natals du Béarn ou emboîtez le pas des premiers pèlerins en route vers Compostelle…

Vous pouvez aussi choisir d’aller au fil de nos villages viticoles, car de Saint-Emilion à Jurançon en passant par Buzet, la vigne est un paysage familier de la région. Autres thématiques, les maisons d’écrivains, les villages d’eau… Et sans doute la meilleure de toutes : au gré de vos envies de découverte !

Un patrimoine chaleureux à découvrir au fil des saisons et des fêtes traditionnelles.

Depuis les hauteurs de Saint-Emilion, on contemple l’écrin de vignes entourant cette cité médiévale. Le village et le vignoble sont classés par l’UNESCO au patrimoine mondiale de l’humanité ! Descendre ses ruelles pavées permet de découvrir des artisans fabriquant mille merveilles, vêtements, objets de déco ou savoureux macarons.

Vianne, c’est la seule bastide de Nouvelle-Aquitaine portant un nom de femme ! Construite en 1284 sur les bords de la Baïse, elle a conservé depuis lors son mur d’enceinte, ses 4 portes et ses tours défensives. L’église, datant également du XIIIème siècle, est un pur exemple d’art roman. L’été, le marché nocturne ajoute une note à la gamme de convivialités du bourg.

Le village fortifié de Domme surplombe quant à lui la Dordogne et offre un point de vue de choix sur cette partie de Périgord Noir, ainsi appelé parce qu’on y trouve les célèbres diamants noirs - comprenez les truffes !

Des Templiers emprisonnés dans la Porte des Tours en ont marqué les murs à jamais de leurs graffitis…

aïnhoa©Alban-Gilbert-CRTA

Aïnhoa se trouve à quelques mètres de la frontière espagnole, au cœur du Pays Basque. Les maisons à colombages rouges et verts alignent harmonieusement leurs balcons fleuris tout au long de la rue principale. Souffleur de verre, sculpteur sur bois et autres artisans font vivre toute l’année ce petit village typique de la province basque du Labourd.

Située entre le Limousin et le Quercy, Collonges-la-Rouge doit son nom à la couleur de ses pierres. Collonges-la-Rouge, en Corrèze, ancien fief des comtes de Turenne, est un ensemble remarquable de bâtiments de grès rouge, coiffés de lauze bleue, séparés par d’étroites ruelles. L’occasion pour tous de découvrir le patrimoine exceptionnel et original du Limousin mais aussi ses paysages sans oublier l’ambiance chaleureuse de ses habitants.
  

Marche-a-Mortemart.-Tourisme-Limousin

Mortemart en Haute-Vienne, ancienne place commerçante prospère, respire l’harmonie et la douceur de vivre. Ce village tient son nom de l’illustre famille qui le fonda vers l’an 1000 et dont Madame de Montespan est issue. La visite du château des ducs et du couvent des Carmes y est incontournable.

 

Aubeterre-sur-Dronne©Region_Nouvelle-Aquitaine_Stephane_Charbeau

En Charente, Aubeterre-sur-Dronne : église souterraine monolithe et collégiale Saint-Jacques…

En Charente-Maritime, Mornac-sur-Seudre : petit port et roses trémières, ostréiculture et sel… La Flotte : port de pêche et de plaisance, jetée du XIXe siècle et ruelles paisibles… Ars-en-Ré : son clocher effilé noir et blanc pour un paradis des sauniers… Talmont-sur-Gironde : magnifique église Sainte-Radegonde, façades blanches et volets bleus…

Dans la Vienne, Angles-sur-l’Anglin, vestiges d’un château du XIe siècle et frise magdalénienne sculptée il y a 15 000 ans…