A vélo entre Bordeaux et Arcachon

Samedi matin

Au cœur de Bordeaux

Pour bien commencer votre week-end à vélo, nous vous proposons de découvrir la capitale néo-aquitaine.
Dans la vieille ville rénovée, la part belle est laissée aux piétons et aux deux roues, ce qui rend la circulation aisée et relativement sûre. Elle l’est encore plus sur les quais : c’est par là que peut commencer le voyage, avec par exemple une boucle de 7 kilomètres en empruntant les ponts de Pierre et Chaban-Delmas.
Les quais des Chartrons et de Bacalan, la Cité du vin, Darwin, le Lion de Veilhan, le Parc aux Angéliques, les Quinconces évidemment, se dévoilent au fil de cet itinéraire.
Rendez-vous ensuite Cours du Médoc, non loin du pont Chaban-Delmas : c’est de là que partira l’itinéraire suivant.

Jardin des lumieres

Vers l’océan, et au-delà !

Direction maintenant Lacanau ! Le lac n’est qu’à une cinquantaine de kilomètres, dont on peut faire une partie en cette fin de matinée. Il suffit de suivre la piste cyclable départementale, pour sortir de Bordeaux via Bruges, où vous pourrez par exemple jeter un œil à la réserve naturelle nationale des marais. Pas moins de 265 hectares de prairie humide, de bocage, d’étangs, et 3500 espèces y cohabitent. Barge à queue noire, locustelle tachetée, grue cendrée, les oiseaux y sont nombreux, de même que les mammifères : loutres, visons, belettes, chevreuils ou musaraignes notamment. Une petite boucle de 2,4 kilomètres, jalonnée de trois observatoires, permet d’en faire rapidement et partiellement le tour. Passez ensuite par Eysines et Saint-Médard-en-Jalles. Là, vous tomberez sur une ancienne gare ferroviaire devenue gare... cyclable. L’occasion d’une petite pause pour se reposer après la quinzaine de kilomètres déjà avalés.

Samedi midi

La Vélodyssée

Une assiette gourmande, et on repart

Ne reprenez pas la piste cyclable immédiatement, mais faites un détour par Saint-Aubin de Médoc, non loin de là. Le temps d’un déjeuner chez Thierry Arbeau, pour un repas gastronomique mais sans chichi, une cuisine traditionnelle mêlant ris de veau poêlés, suprême de pigeonneau saisi ou financier à la pomme de terre et raisins secs, par exemple. Accompagnés de quelques verres, mais avec modération, l’après-midi s’annonçant encore sportif ! Mieux vaut donc y voir clair et ne pas tanguer en sortant de table...

Le Pavillon de Saint-Aubin, route de Picot. Renseignements et réservations : 05 56 95 98 68. Menu à 29 euros.

Lacanau, enfin !

C’est reparti, donc, pour une vingtaine de kilomètres qui vous verront traverser Sainte-Hélène puis Saumos, où une aire de repos tout près de l’ancienne gare vous permettra de mettre tranquillement pied à terre. Vous y êtes presque ! Plus qu’une dizaine de kilomètres et vous voilà au lac de Lacanau. Profitez du port, de la forêt, pour cette ultime halte avant le dîner.
Découvrez notamment les îles aux Oiseaux (à ne pas confondre avec l’Île aux Oiseaux, qui se trouve elle sur le Bassin) et l’île du Bouc. Poussez un tout petit peu plus loin, vers la plage, et vous serez arrivé. Une fois à Lacanau Océan, faites un tour dans le centre-ville et promenez-vous à la découverte des plus jolies villas de style « belle époque ». La villa Beau Site, au 22 rue Emile Faugère, la villa Plaisance, rue Jacquemine Permère, la villa Jeanna, au 19 rue Emile Faugère, ou encore la villa Stella, à l’angle de la rue Brémontier et de l’avenue Jean Guittard, sont quelques-unes de ces si harmonieuses constructions.

Samedi soir

Un diner face à l’océan

Sur la dune, face à la mer, profitez du spectacle magnifique offert par la terrasse du restaurant le Kayoc : accueil très agréable, cuisine simple et généreuse, de fruits de mer notamment, vous y attendent. Penne aux gambas, coriandre et wakamé, sole meunière ou encore filet de merlu poêlé avec palourdes et asperges font partie des incontournables. En dessert, si vous l’osez, vous ne regretterez pas le coulant au chocolat avec son cœur fondant au caramel beurre salé.

Le Kayoc, 2 Allée Pierre Ortal, Lacanau Océan. Renseignements et réservations : 05 56 03 20 75. Menu à 32 euros.

La nuit de samedi à dimanche

Vue sur le Cap Ferret.

La nuit sur des cabanes tchanquées

Vous voici rassasiés ? Cela tombe bien, car la petite promenade n’est pas finie ! Après le diner, rien de mieux pour digérer qu’une vingtaine de kilomètres. C’est ce qui vous sépare du camping Aux Couleurs du Ferret, à l’entrée de la presqu’île. Là, vous pourrez passer la nuit dans des cabanes tchanquées, charmantes répliques des deux originales qui ont fait la réputation du Bassin d’Arcachon. L’occasion de bien se reposer après les 80 kilomètres parcourus dans la journée. Une distance destinée à des gens qui font au moins occasionnellement du vélo, pas uniquement à des sportifs accomplis. Cela représente cinq heures et demie à un rythme relativement lent, de 15 kilomètres/heure.

101 avenue du Médoc, Lège-Cap-Ferret Renseignements et réservations : 05 56 82 07 40.

Dimanche matin

Une cabane à huîtres dans le village du Canon, au Cap Ferret

Un petit-déjeuner de rêve

Après une bonne nuit de sommeil, direction la pointe du Cap Ferret ! Si vous avez le courage de partir avant le petit-déjeuner, vous pourrez prendre celui-ci à la Maison du Bassin, toute proche du phare. Croissants, chocolatines, madeleines, jus de fruits frais, café de qualité, rien ne manque dans un décor superbe, en terrasse ou dans la très jolie véranda. Cela vaut le coup de pédale, et la vingtaine de kilomètres qui vous y auront conduit depuis le camping. Pensez à réserver la veille.

La Maison du Bassin, 5 Rue des Pionniers. Renseignements et réservations : 05 56 60 60 63. De 15 à 20 euros.

bassin-arcachon-banc-arguin©PatriceHauser

Prenez de la hauteur

Passez ensuite, à vélo bien sûr, dans le joli quartier des 44 hectares, un peu plus vers la Pointe. Dans les chemins non goudronnés, vous trouverez quelques trésors de cabanes chics ou de maisons de vacances, encore mieux visibles depuis le sentier qui longe le littoral. Profitez ensuite d’être là pour visiter le phare du Cap Ferret : d’abord, et évidemment, pour découvrir de la vue panoramique. Avec 258 marches, 57 mètres de hauteur, on peut y admirer le Bassin comme on ne l’a jamais vu. Mais pas seulement : le musée attenant ne manque pas d’intérêt, où l’on retrouve des cartes marines animées ainsi que la présentation du mécanisme d’optique du phare en 3D, notamment.

C’est parti pour le tour du Bassin !

Retour en selle, pour un tour du Bassin d’Arcachon en toute sécurité, via une piste cyclable au long de l’itinéraire. Depuis la jetée Bélisaire, au Cap Ferret, vous visiterez le si photogénique village de l’Herbe, avant de filer vers Arès et sa réserve naturelle des prés salés.

Dimanche midi

Cabanes à huitres au port ostréicole de Gujan-Mestras

Déjeuner chez un ostréiculteur

Rendez-vous au port d’Arès : là, vous trouverez une cabane ostréicole pour déjeuner comme le font les habitués du Bassin : un plateau d’huîtres, quelques bulots et crevettes, un peu de pâté et de vin blanc, rien ne manque, sauf peut-être aux amateurs de mets sucrés.

Dimanche après-midi

Dune du Pilat

Dernier effort avant la délivrance

Plus qu’une quarantaine de kilomètres ! Vous voilà maintenant en train de pédaler dans les jolis petits villages de Lanton, Audenge, Biganos, du Teich et à Gujan-Mestras. Entre les pins, les sous-bois, le Bassin, les odeurs se succèdent, d’autant plus enivrantes en plein soleil ou juste après la pluie. Vous arrivez ensuite à La Teste-de-Buch, puis à Arcachon. Avant d’y prendre le train pour revenir à Bordeaux, vous pourrez profiter d’un moment de détente bien mérité à la plage ! Et les plus courageux iront visiter la Ville d’Hiver, voire la dune du Pilat. Ceux qui auront encore les jambes pour grimper tout en haut de celle-ci auront définitivement mérité de bien se reposer après ce week-end...

EN SAVOIR PLUS 

LIENS EXTERNES :

POUR ALLER
PLUS LOIN 

La Côte Atlantique regorge de petites pépites qu’il faut savoir dénicher : les îles charentaises en font partie....

Nous vous avons sélectionné 3 parcours parmi les plus beaux itinéraires cyclables en Nouvelle-Aquitaine. A vous de...

Portée par l’envie de voyager autrement, plus proche de la nature, Vanessa Lecaille s’est lancée dans une aventure...

On a tous en nous cette nostalgie des années 50 : couleurs gaies, formica, rotin... Une certaine idée de la...

Au sud d'Hendaye, la Côte regorge de criques accessibles uniquement depuis la mer. Reportage avec Atlantic Pirogue, qui...

POUR ALLER
PLUS LOIN 

La Côte Atlantique regorge de petites pépites qu’il faut savoir dénicher : les îles charentaises en font partie....

Nous vous avons sélectionné 3 parcours parmi les plus beaux itinéraires cyclables en Nouvelle-Aquitaine. A vous de...

Portée par l’envie de voyager autrement, plus proche de la nature, Vanessa Lecaille s’est lancée dans une aventure...

On a tous en nous cette nostalgie des années 50 : couleurs gaies, formica, rotin... Une certaine idée de la...

Au sud d'Hendaye, la Côte regorge de criques accessibles uniquement depuis la mer. Reportage avec Atlantic Pirogue, qui...