Bord de mer de Royan

Un weekend vintage à Royan

On a tous en nous cette nostalgie des années 50 : couleurs gaies, formica, rotin... Une certaine idée de la sérénité de ces années d’après guerre.

Il y a une ville sur la Côte de Beauté, à environ 1h au sud de La Rochelle, qui permet de goûter à cette douceur de vivre : c’est Royan.
Un weekend vintage à Royan

Je vous emmène le temps d’un week end visiter cette station balnéaire unique en son genre, laboratoire de la reconstruction d’après guerre. C'est parti pour une immersion dans l’univers de Jacques Tati : suivez le guide !

JOUR 1

Matin

Le Marché Central est le premier endroit à voir pour débuter ce séjour immersif. De l’avis commun, c’est le coeur de la ville. En dehors de la qualité des étals et de la sympathie des commerçants, attardez-vous sur cette drôle de structure pensée par les architectes Louis Simon et André Morisseau avec ses arcades et sa voûte étoilée. Sa structure en béton armé à la forme d’un coquillage. Aucun pilier ne vient gâcher les perspectives, ni gêner la tenue du marché : tout à fait surprenant.

Flânez ensuite en redescendant le Boulevard Aristide Briand. Vous arrivez sur l'impressionnant Front de Mer : une enfilade de 600m face à la plage. Installez-vous à la terrasse d’un restaurant et savourez la vue sur la plage de la Grande Conche.

Après avoir dégusté une glace de chez Lopez, maître artisan glacier confiseur - chez qui il vaut vraiment la peine de s’attarder- , filez poursuivre votre découverte de cette ville atypique.

Après-midi

Descendez le front de mer jusqu’au Palais des Congrès oeuvre de l'architecte Claude Ferret, impressionnant bloc de béton et de verre face à la mer.

Remontez un peu la Façade de Foncillon et découvrez un quartier entier dont l’architecture vous plongera au beau milieu des 50’s. A ne pas manquer : L’Hôtel Beau Rivage, à l’angle de la rue Foncillon et la Maison dite du “Grille pain”, avec sa vague bleue. En remontant la rue Foncillon en direction de l’église Notre Dame, vous passez devant des îlots d’habitation tout à fait caractéristique de l’architecture du mouvement architectural moderniste français.
Mon conseil : perdez vous dans ce quartier, des pépites sont à découvrir!

Un peu plus haut, l’église Notre Dame, LE chef d’oeuvre de l’architecture moderne ! Édifiée en seulement 3 ans et inaugurée en 1958, elle domine la ville avec son clocher de 60 mètres de haut. A l’intérieur, vous serez saisi par la finesse des détails architecturaux et la lumière omniprésente. La quiétude y est telle que vous oublierez rapidement que cette église est constituée seulement de béton.
C’est un lieu unique, qu’il ne faut rater sous aucun prétexte !
Nota : A deux pas de l’église, ne manquez pas non plus le temple protestant.

Puis redescendez vers la plage et savourez la douceur de la fin de journée.
Pour passer la nuit, je vous conseille de dormir chez l’habitant, dans l’une des villas des années 50 proposées à la location, meublées dans le pur style de l’époque.

Un weekend vintage à Royan

JOUR 2

Matin

Depuis le Front de Mer, rendez-vous à la galerie Botton. Attardez vous quelques instants sur les courbes douces de l'Auditorium.

Puis remontez le cours de l’Europe, vous apercevez alors la jolie façade de l’église Notre Dame.

Plus loin, visitez la Galerie Louis Simon située dans l’ancienne gare routière. Il s’agit d’un bâtiment labellisé patrimoine du XXème siècle, qui vaut le détour tant pour son architecture que pour les expositions d’art contemporain qu’elle abrite. Un peu après, les lignes tendues vers le ciel du stade municipal.

Faites votre pause déjeuner à la Croisette, situé non loin de là. Un hotel restaurant des années 50. Le déjeuner y est simple mais de bon rapport qualité-prix, l’accueil y est sympathique. Ils proposent également des chambres typiquement 50’s. Notez l’adresse pour une prochaine virée !

Après-midi

Empruntez les petites rues pour redescendre vers la plage de la Grande Conche.

Retour sur le Boulevard Frédéric Garnier. Là les propositions architecturales sont toutes plus surprenantes les unes que les autres. Arrêtez-vous devant la villa Hélianthe dont la façade principale est largement exposée aux rayons du soleil et au littoral : claustras, coursives, peintures bleues azur. Une véritable villa balnéaire des années 50.

Poursuivez votre découverte des maisons et immeubles du Boulevard. Mis à part quelques villas des années 20 ayant survécues aux bombardements de la seconde guerre mondiale, tout n’est que architecture moderniste, couleurs pastels et grandes baies vitrées ouvertes sur l’océan. La villa au numéro 22 du Boulevard vaut le détour, avec ses claustras et des murs orangés. Sans vous en rendre compte vous venez de faire un véritable bon dans le temps.

A l’angle de la rue des Flots, où se situe le Familly Golf Hôtel, rejoignez la rue des Semis via l’Avenue du Parc. Dans cette rue, de très belles maisons modernistes vous transporteront tout droit dans “Mon Oncle” de Jacques Tati.
A ne pas manquer les villas aux numéros : 12, 18, 20, 33, 42 et 52… mais en flânant vous en trouverez tellement d’autres tout aussi charmantes ! Royan est une ville pleine de surprises.

Rendez-vous 9 Allée Georges pour une visite de la “Villa Boomerang”. Cette surprenante villa blottie à l'ombre des grands pins vaut le détour. Dessinée selon le modèle du bungalow, elle doit son sobriquet à son plan et à sa forme. Elle surprend par sa légèreté et ses couleurs chatoyantes qui donnent irrémédiablement envie d’y séjourner.

La fin de votre promenade vous mènera à l’hôtel Trident Thyrsé où je vous conseille vivement de passer votre dernière nuit. Un hôtel familial majestueux qui donne sur la plage. Tout est “dans son jus”, vintage à souhait, de la façade au mobilier, de l’escalier à la vaisselle. Je vous recommande les chambres avec terrasse et vue mer qui sont très agréables.

Avant d’aller dormir, allez faire une dernière balade sur la plage et songez en humant l’air marin, aux “Vacances de Monsieur Hulot”, dont désormais je suis sûre, vous auriez aimé qu’il fût aussi votre oncle...

ARTICLES
ASSOCIÉS 

Éclade, Pineau, Bières, rattes, sans oublier les traditionnels retours de pêche ou les cabanes ostréicoles, pour...

Du restaurant gastronomique aux adresses plus secrètes, notre sélection appétissante des meilleures tables de la...

La Côte Atlantique regorge de petites pépites qu’il faut savoir dénicher : les îles charentaises en font partie....